Coliques du nourrisson : Comment soulager son bébé ?
Coliques du nourrisson : Comment soulager son bébé ?

Votre nourrisson se tortille et semble pleurer de douleur depuis que vous êtes rentrée de la maternité. Il souffre peut-être de coliques ? Les conseils de Julie Dos Remedios, pédiatre de PMI du Conseil général de Charente-Maritime
Par Sandra Franrenet

« Un nourrisson est une véritable éponge émotionnelle »

Tous les bébés souffrent-ils de coliques ?
Docteur Dos Remedios – C’est en effet très fréquent. Elles peuvent débuter les premiers jours suivant la naissance et durer pendant les trois premiers mois. Il n’y a rien d’inquiétant à cela. Bien qu’il n’y ait pas de cause identifiée, nous pensons qu’il s’agit d’un problème de maturité intestinale. Il faut que la tuyauterie se mette en place !

L’intensité des pleurs est-elle fonction de la douleur ressentie par le bébé ?
Docteur Dos Remedios – Lorsque l’on est parent pour la première fois, il n’est pas toujours facile de distinguer les différentes sortes de pleurs. Cela peut être impressionnant, pourtant tous les bébés ont besoin d’évacuer. C’est souvent le cas le soir entre 18 heures et 22 heures. On parle alors de « période d’éveil naturel ». Si néanmoins le nourrisson est inconsolable, devient rouge et a des gaz, il est probable qu’il s’agisse de coliques.

Coliques du nourrisson : Comment soulager son bébé ?
        Coliques du nourrisson : Comment soulager son bébé ?

Existe-t-il des facteurs favorisant les coliques ?
Docteur Dos Remedios – Oui ! L’anxiété parentale d’abord. Un nourrisson est une véritable éponge émotionnelle. S’il sent ses parents anxieux, il va penser qu’il se passe quelque chose de grave ou d’anormal et cela risque d’amplifier sa douleur. Le tabagisme passif ensuite. Voici donc une raison supplémentaire de ne pas fumer à proximité de son bébé !

« Les massages sont très efficaces »

Comment soulager son enfant ?
Docteur Dos Remedios – Il n’y a malheureusement pas grand chose à faire. Il est important que les parents se rassurent en se disant que c’est normal. Il faut en outre qu’ils comprennent que ce n’est pas parce que leur bébé pleure qu’il a automatiquement des coliques qui le font souffrir. Durant les trois premiers mois, les nourrissons peuvent pleurer jusqu’à trois heures par jour ! C’est bien sûr plus difficile à admettre quand les pleurs s’étalent sans discontinuer, mais cela leur permet d’enchaîner ensuite sur un sommeil de bonne qualité.

Il faut donc se contenter d’attendre que les coliques passent toutes seules ?
Docteur Dos Remedios – Il faut surtout faire attention de ne pas étiqueter le mot colique derrière chaque pleur. Si néanmoins les parents sont convaincus que leur enfant souffre, il est possible de lui donner un peu de calmosine (boisson apaisante et digestive aux extraits de plantes), d’acheter des préparations en pharmacie ou du lait maternisé contenant des probiotiques. Attention cependant à cette dernière option car à force de changer de lait, les parents risquent de modifier la flore intestinale du bébé. Le mieux est souvent l’ennemi du bien ! Enfin, les massages sont très efficaces mais je conseille d’aller les apprendre dans des ateliers dispensés par les maternités, PMI, associations, etc.

Quels conseils aimeriez-vous donner aux parents ?
Docteur Dos Remedios – De ne pas s’isoler ni remettre en question leurs compétences. Le fait de discuter avec une tierce personne permettra de s’assurer que les coliques ne dissimulent pas un autre symptôme et surtout de les aider à faire face.

 

Partager